Blue Period remporte le Prix Konishi

20 mars 2022

Le prix Konishi, qui récompense la traduction d’un manga japonais en français devait décerner son grand prix lors du festival de la BD d’Angoulême. Et, c’est ce Samedi 19 Mars, en plein cœur du Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême, que le vainqueur fut dévoilé.

Ce prix vise à récompenser la traduction de manga japonais en français. Pour cette cinquième édition, le titre devait être publié entre octobre 2020 et septembre 2021.

Dix se disputaient le titre :

Nathalie Lejeune récompensée !

Lors de la remise des fauves du Festival d’Angoulême, le samedi 19 mars à partir de 19h00, c’est finalement Blue Period qui a remporté le grand prix Konishi.

« Sans mauvais jeu de mots, Blue Period est une œuvre d’Art. Tsubasa Yamaguchi relève haut la main le défi d’aborder un thème aussi vaste et subjectif, sans tomber dans une pédagogie rébarbative ou un plaidoyer ostentatoire. Au contraire, elle entraîne le lecteur avec passion, bienveillance, bonne humeur et humour dans son monde et celui de ses personnages atypiques. C’est une œuvre hybride qui met l’art au service du manga, et le manga au service de l’art. Ma principale mission dans cette série est de réussir à retranscrire l’introspection de Yatora tout en préservant le rythme et la fluidité du texte japonais. Quand il peint, Yatora est un autre homme, dévoilant ses faiblesses, mais puisant également dans ses forces. Il faut donc trouver le juste ton. Ses compagnons de route ne sont pas en reste. Le personnage de Yuka me donne du fil à retordre, mais je l’adore ! »

Nathalie Lejeune

Le manga Blue Period est en cours de parution chez Pika.

Découvrir un extrait

Synopsis :

Yatora est un lycéen studieux à qui tout réussit. Pourtant, il ressent depuis toujours une impression de vide en lui. Jusqu’au jour où, par hasard, il tombe sur un tableau qui le subjugue littéralement… Très vite, Yatora réalise que peindre est le seul moyen de faire passer ses émotions et de se révéler. Cet événement le pousse à se livrer corps et âme à la peinture pour tenter le concours d’entrée de la plus sélective des écoles de Beaux-arts !

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A ne pas manquer

D'autres articles

Vous n'avez pas le droit.