The Quintessential Quintuplets ∬, mais qui est la mariée ?

20 janvier 2022
Le scénario : L'animation : La bande-son : Les personnages :

The Quintessential Quintuplets avait débuté en nous dévoilant la conclusion de son histoire. Dès le premier épisode, le spectateur apprenait que Fûtarô allait épouser l’une des cinq sœurs.

Mais laquelle ?

En commençant par le dénouement, l’histoire invitait le spectateur à s’interroger sur la future mariée, tout en lui faisant espérait qu’il s’agirait de sa préférée.

Poursuivant sur sa lancée, cette seconde partie s’avère aussi captivante que la première.

Son charme principal réside toujours dans ses personnages. Au fil des épisodes et pour notre plus grand plaisir, nous devons souvent tenter de deviner, à laquelle des sœurs nous avons affaire lorsqu’elles sont déguisées.

 

Ces scènes, particulièrement amusantes, nous donnent alors un bref aperçu de l’inconfort de Fûtarô. Et si ce seul personnage masculin n’est pas très complexe, ses interactions avec ses 5 élèves ont chacune une saveur différente qui apportent du peps.

De leur côté, les filles ont bien grandi entre les deux saisons.

Leurs caractères, très différents, s’affirment et permettent facilement d’avoir une favorite. Alors que certains seront charmés par le sérieux d’Itsuki, d’autres préfèreront l’énergie revigorante de Yotsuba, la fragilité de Miku, l’aplomb de Nino ou la détermination d’Ichika.

Le développement drastique mais subtil de cette dernière permet d’ailleurs d’ajouter du piment à toute l’intrigue et renverse totalement l’ordre établi.

Grâce à elle, les personnages passeront par toutes sortes d’émotions, magnifiquement mises en scène par Bibury Animation qui remplace d’ailleurs Tezuka Productions.

Si un tel changement n’est pas courant et est souvent accompagné de critiques et de plaintes, le jeune studio parvient ici à apporter des modifications perceptibles mais plus que bienvenues.

Le style générique de la première saison est remplacée par une animation plus détaillée où les attributs distinctifs des personnages sont davantage mis en avant. Un énorme effort est également réalisé pour dépeindre leurs expressions avec autant d’attention que possible.

Ainsi, en corrigeant les quelques défauts de la première partie, The Quintessential Quintuplets ∬ se révèle être une très bonne comédie romantique.

Elle pourrait convenir à bien des spectateurs, y compris ceux qui ne sont pas forcément amateurs de harems. Si la série repose sur une guerre de waifus, elle est dynamisée par son mystérieux dénouement et par notre curiosité à regrouper les pièces du puzzle.

 

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A ne pas manquer

D'autres articles

Vous n'avez pas le droit.