La fête du Setsubun

3 février 2022

SetsubunTradition annuelle se tenant le 3 février au Japon, Setsubun (節分) est plus souvent appelée « la fête du lancer de haricots ». Elle coïncide avec l’arrivée du printemps selon l’ancien calendrier lunaire chinois et marque ainsi le passage du changement de saison le plus important de l’année.

D’origine chinoise, elle fut introduite à la cour impériale de Heian dans l’Antiquité (794-1185) avant d’être démocratisée à l’époque d’Edo (1600-1868).

 

Une journée pour se porter chance

En tant que célébration du renouveau printanier, ce jour, non férié, a une signification importante car il permet de chasser les mauvais esprits de l’année passée et d’attirer la chance pour la nouvelle. Pour cette raison, vous entendrez régulièrement au cours de la journée la phrase : « Oni wa soto ! Fuku wa uchi !« , accompagnée d’un lancer de haricots.

Le pouvoir du mame-maki vient d’un jeu de mots : si un haricot entre dans l’œil d’un démon, le démon est anéanti.

  • Mame ( まめ – 豆 ) = les grains
  • ou Mame ( まめ – 魔目 ) = les yeux de démon
  • et Mame ( まめ – 魔滅 ) = la disparation de démon

Mais pourquoi griller les graines de soja ? En jetant des graines crues, il y a un risque de floraison et voir germer les graines utilisées pour contrecarrer la mauvaise fortune est perçu comme un mauvais signe. De plus, il existe également un autre jeu de mots : 

  • Mame wo iru ( まめをいる – 豆を炒る ) = griller les grains
  • Mame wo iru ( まめをいる – 魔目を射る ) = percer les yeux de démon

Les graines de soja grillés sont appellées Fukumame (ふくまめ – 福豆), les graines de fortune.

Setsubun

Généralement, les père s’amuse à se déguiser en Oni (鬼 démon), tandis que les enfants lui lancent des graines de soja.

On raconte aussi qu’en mangeant le nombre de haricots correspondant à notre âge permet de passer une année sans soucis. Pour aller plus loin, certains Japonais se permettent même d’en manger un de plus pour être plus fort, notamment face aux maladies.

Que mange-t-on ?

Comme souvent au Japon, une fête s’accompagne de plats traditionnels et ici, il s’agit de l’Ehomaki (恵方巻き) qui vient avec une coutume singulière nommée Marukaburizushi (丸かぶり寿司), soit « un rouleau de sushi croqué tel quel ».

Traditionnellement, ce maki est composé de :

  • Champignons shiitake (しいたけ) : Une offrande pour les dieux depuis les temps anciens.
  • Concombre (kyuri – きゅうり) : Il y aurait 9 avantages à manger du concombre d’après un jeu de mot : Kyu ( きゅう ) neuf et Ri ( り) avantage
  • Omelette (tamagoyaki – たまごやき) : Un signe de bonne fortune grâce à sa couleur jaune
  • Copeaux de calebasse (kanpyō  – かんぴょう) : Un signe de longue vie à cause de la longueur de ces copeaux
  • Anguilles (unagi – うなぎ) : Un signe de succès, car ce poisson essaie toujours de remonter la rivière.
  • Sakura denbu (でんぶ) : Un poisson à chair blanche comme une daurade, signe de bonheur, est souvent utilisé.
  • Epinard (horenso – ほうれんそう) : Un légume de saison meilleur en février.

Les garnitures peuvent être ajustées selon les préférences, du moment qu’elles sont 7 !

Venue du Kansai, la coutume veut que l’on avale, durant la soirée, une seule fois et en silence un Ehomaki entier et non coupé, suivant une orientation bien précise. Le mot « Eho » ( 恵方) signifiant la bonne direction (orientation) de l’année, celle qui portera bonheur. En 2022, c’est face au nord / nord-ouest.

Setsubun

Ehomaki proposés par la chaine Lawson dans les konbinis japonais

Aujourd’hui, les cafés, restaurants et supermarchés ont pris en compte le potentiel commercial de la fête et n’hésitent pas à proposer des produits exclusifs durant cette période. Certains sont par exemple aux couleurs d’animes particulièrement connus comme Demon Slayer

Setsubun

Mizūmi vous souhaite un joyeux Setsubun !

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A ne pas manquer

D'autres articles

Vous n'avez pas le droit.