Le Hina Matsuri

2 mars 2022

Le 3 mars est une date importante pour les petites filles japonaises, il s’agit du Hina Matsuri (雛祭り), une fête traditionnelle où elles sont mises à l’honneur.

Signifiant « fête des poupées »,  le Hina Matsuri fait partie des 5 festivités saisonnières du Japon qui marquent le passage des saisons. Les autres étant le nouvel an, le Kodomo no hi (le jour des enfants, le 05/05), le Tanabata (la fête des étoiles, le 07/07) et le Kiku no Sekku (le festival des chrysanthèmes, le 09/09).

Les origines

Aussi appelé la fête des fleurs de pêchers (桃の節句 momo no sekku), le Hina Matsuri relève d’une ancienne coutume de l’époque Heian (794-1192). Durant cette période, la noblesse offrait au couple impérial des figurines représentant la cour. Ces miniatures étaient censées protéger des mauvais esprits.

Cet arbre est  en effet réputé pour être capable de repousser les démons, tandis que son fruit est symbole de longévité. La date correspond ainsi au début de la floraison des plus précoces.

Le Hina Matsuri prendrait également ses racines dans une ancienne coutume de Kyoto : Le Nagashi Bina ou «poupées flottantes» (流し雛). Des poupées de paille sont déposées sur un petit bateau mis à la rivière et lorsque ces navires miniatures descendent ensuite jusqu’à la mer, ils sont supposés emporter avec eux les mauvais esprits et les malheurs.

De nos jours

Aujourd’hui, la fête s’est largement démocratisée et la pratique actuelle consiste à exposer de précieuses poupées sur un présentoir en forme d’escalier (Hina Dan ひな壇), couvert d’un tissu rouge (Dankake 段掛) et décoré de branches de pêchers, de cerisiers, ou d’oranger Tachibana.

Les familles exposent les poupées représentant l’empereur et l’impératrice, respectivement O Dairisama (お内裏様) et Ohinasama (お雛様), ainsi que les membres de la cour impériale, dames de la cour et musiciens, dans une disposition codifiée qui peut varier selon les régions du Japon. Dans tous les cas, le couple impérial est toujours disposé au sommet et au centre de l’estrade.

Souvent très élaborées, fabriquées avec des matières précieuses (porcelaine, soie ..), ces poupées sont onéreuses et se transmettent de génération en génération. Il est ainsi fréquent qu’une nouvelle poupée soit offerte à la naissance d’une petite fille.

Une collection moyenne comprend en général une quinzaine de poupées mais en raison du coût et de l’encombrement, de nombreuses familles se contentent de conserver et d’exposer uniquement le couple impérial.

Que mange-t-on ?

Le festival se fait également remarquer pour sa variétés de plats traditionnels proposés au cours des célébrations.

Des hina arare (雛あられ)

Des petits crackers de riz sucrés, ou parfumé au soja, de couleur pastel, uniquement disponible durant cette période.

Un hishi mochi (菱餅)

Une pâtisserie à base de riz gluant en forme de losange, signe de fertilité. Ses trois couches, blanche, rose et verte, symbolisent respectivement la neige, la floraison des pêchers et l’arrivée du printemps.

Un sakura mochi (桜餅)

Une pâtisserie à base de riz gluant et fourrée à l’anko.

Un ushio jiru (あさりの潮汁)

Un bouillon de palourdes. Ce coquillage symbolise l’unité et la paix du couple car une fois fermées, ses deux parties s’épousent parfaitement.

Un chirashizushi (ちらし寿司)

Chirashi en japonais signifie « éparpillé » et le terme « sushi » est de rigueur quand le riz a été vinaigré. Ainsi, il s’agit donc d’un plat où les garnitures sont servies sur une couche de riz.

Parmi les ingrédients possibles : anguille, crevettes cuites, racine de lotus vinaigrée, shiitake, œufs de saumon, pois gourmands, nori, ou encore de fines lamelles d’omelette etc.

Dans le Kansai, le chirashizushi, qu’on appelle aussi barazushi (ばら寿司) ne contient généralement pas de poisson cru mais des fruits de mer cuits, fumés ou fermentés et des légumes.

Le Hina Matsuri dans les animes

Si cette fête n’est pas la plus représentée dans les animes ou dans les mangas, on la retrouve tout de même dans certains épisodes. Dans Pokémon, elle est visible au cours de « La guerre des princesses » de la ligue Indigo, tandis qu’un épisode intitulé « la fête des poupées », dans Shirokuma Cafe lui est aussi dédié.

Difficile cette année de ne pas mentionner la série My Dress-up Darling qui met à l’honneur les poupées Hina. La série a d’ailleurs bénéficié aux fabricants traditionnels qui ont vu leurs ventes augmenter depuis la diffusion de l’anime.

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A ne pas manquer

D'autres articles

Vous n'avez pas le droit.