Hen Kai Pan : L’Homme mérite-t-il la Terre ?

20 mai 2022
Le scénario : Le dessin : Les personnages : L'édition :

Hen Kai Pan est, à l’origine une doctrine de Spinoza, pouvant se traduire par « Tout est Un », signifiant que Dieu réside dans la nature elle-même. C’est aussi le nouveau titre du manga d’Eldo Yoshimizu qui nous offre une expérience surréaliste, abstraite et qui s’interroge notre existence.

« L’Homme mérite-t-il la Terre ? »

En pleine pandémie, Hen Kai Pan aurait pu ne jamais voir le jour, comme l’explique le mangaka dans sa préface. Alors que beaucoup mourraient, devait-il continuer sa réflexion sur la disparition humaine ? Achevé durant la crise sanitaire, non sans avoir été influencé par les évènements, le récit se veut sombre et formule un avertissement lapidaire.

Suivant le parcours d’Asura, le lecteur rencontre les différents esprits de la Terre personnifiés. Rumination réfléchie, parfois déconcertante mais toujours magnifique, l’œuvre porte ainsi un regard critique et direct sur les atrocités de la guerre, les crises nucléaires et la destruction de la planète dont l’Homme est le cancer. Un constat d’autant plus criant qu’Eldo Yoshimizu donne à contempler un récit de toute beauté où les images surréalistes se mêlent à une nature sublimée.

Hen Kai Pan

Lecture prenante, rapide et visuellement immersive, Hen Kai Pan nous interpelle : Si l’Humanité est nocive, faut-il pour autant la supprimer ?

Plutôt que d’offrir une réponse ferme, l’auteur préfère ici laisser une fenêtre ouverte.

La dernière page tournée, nous ressortons agréablement pensif au sujet de cette lecture à la tonalité mystique. En quelques 190 pages, cette histoire relativement pessimiste fait tout de même éclore une lueur d’espoir : il est possible de changer les choses. Et, alors que le mangaka fait des merveilles, l’édition proposée par Le Lézard Noir sublime son travail. Doté d’une couverture rigide, d’une reliure de qualité, d’un papier épais, l’objet-livre est aussi beau que luxueux.

Découvrir un extrait

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer

D'autres articles

Vous n'avez pas le droit.