The Aquatope on White Sand, la fin ou le début des rêves ?

22 février 2022
Le scénario : L'animation : La bande-son : Les personnages :

Les aquariums sont un aspect important de la culture japonaise, petits ou grands, ils sont nombreux sur l’archipel. La série The Aquatope on White Sand, dont l’intrigue se déroule dans l’une de ces structures, à Okinawa, met en lumière leur intérêts tout en laissant derrière elle un doux parfum d’été.

L’anime, composé de 24 épisodes, est divisé en deux arcs majeurs au rythme lent mais maitrisé porté par le doux son des vagues.

Il s’agit avant tout une aventure humaine, où deux jeunes femmes se cherchent et rêvent. C’est l’histoire du passage à l’âge adulte  qui s’accompagne de remises en question, du travail, de choix et leurs conséquences, mais aussi de résignation. C’est aussi, finalement, une question d’amour, qui reste toutefois très discret et sur ce dernier point, le spectateur peut donner libre court à son imagination.

Malgré quelques facilités scénaristiques, notamment l’impasse sur les études ou la recherche du premier emploi, l’histoire est particulièrement agréable. Parfois terre-à-terre, notamment sur l’avenir de Gama-Gama, parfois candide, elle a juste ce qu’il faut pour nous faire passer un beau moment.

Alors que la première partie offrait une touche fantastique, avec la présence d’une divinité locale et l’apparition de visions, la seconde se fait plus sérieuse, peut-être un peu moins rêveuse car les jeunes femmes sont sur le point de devenir adultes.

Les 12 derniers épisodes ne perdent toutefois rien de leur superbe et prennent au contraire un peu plus à cœur la vie aquatique.

L’anime en profite alors pour glisser, çà et là quelques messages écologiques. Et, si on pourrait reprocher la timidité de cette tentative, les héroïnes parviennent tout de même à défendre leurs idéaux. Centrées sur la sensibilisation du public à la cause, elles s’opposent ainsi à l’aspect lucratif, souvent reproché, des aquariums.

Tranche de vie plaisante, Aquatope est surtout un bijou visuel. Tandis que les arrières plans sont incroyablement détaillés, l’animation des animaux aquatiques fournit une magnifique diversité et attire peu plus notre attention sur la mer. Un très grand nombre d’espèces sont représentées, et toutes le sont avec la même fluidité et le même soin, de l’énorme requin baleine à la petite limace colorée.

Ainsi, malgré ses quelques défauts, les amateurs de tranches de vie prendront plaisir à regarder The Aquatope on White Sand, à voir les personnages évoluer et grandir. En plongeant totalement dans la série, ils pourront sentir comme un air de vacances et l’odeur de l’océan.

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A ne pas manquer

D'autres articles

Vous n'avez pas le droit.