Trapped in a Dating Sim : Isekai et jeu de drague

2 juillet 2022
Le scénario : L'animation : La bande-son : Les personnages :

Si les animes isekai sont nombreux, peu d’entre eux envoient, comme Trapped in a Dating Sim: The World of Otome Games is Tough for Mobs, un personnage masculin dans un jeu de drague réservé en temps normal à la gente féminine.

Après sa mort, Léon se trouve réincarné à son grand regret dans l’Otome Game qu’il détestait. Se donnant pour mission de rester un simple figurant, ce héros blasé et parfois sadique, a ce qu’il faut pour nous entrainer. Trope oblige, ses connaissances du jeu lui permettent de devenir extrêmement puissant. Au centre de l’intrigue malgré lui, il est confronté aux princes de ce monde, PNJs qu’il avait dû conquérir dans sa vie antérieure en tant que joueur, et pour qui il conserve une certaine rancœur.

Trapped in a Dating Sim : Isekai et jeu de drague

Alors que le trio principal se forme et se compose du héros et des deux seules femmes qu’il ne fallait évidemment pas approcher, le scénario semble bien trop prévisible. Pourtant Trapped in Dating Sim a ce qu’il fallait pour se démarquer. Proposant un univers où le pouvoir est entre les mains des femmes tandis que les hommes se retrouvent en bas de l’échelle sociale, l’anime pouvait faire de ce sujet un atout majeur.

Malheureusement, cette idée reste pour l’heure une trame de fond peu exploitée, au profit d’une autre particularité. Bien que présenté comme un Otomo Game, les genres se mélangent allégrement en combinant jeu de séduction, amour, magie et mecha. Critiquée à maintes reprises par Léon, l’absurdité de ce monde se révèle être un joli bazar déstabilisant mais également très amusant.

A l’image de son histoire qui joue sur les clichés, avec un soupçon d’originalité, l’animation se fait discrète et ne cherche pas à atteindre l’excellence. Alors que l’esthétisme de l’Otome Game est fidèlement recréé, le reste de la direction artistique est passable. Bien que loin d’être insupportable, elle est en deçà de nombreuses productions actuelles tandis que son OST sera bien vite oublié.

Terminée en 12 épisodes disponibles sur Crunchyroll, la série ne nous offre pas de conclusion et laisse ainsi supposer une seconde saison. Si elle ne fait pas partie des animes incontournables du printemps 2022, elle a tout de même le mérite d’être divertissante, notamment pour les amateurs d’Isekai.


Adapté d’un Light Novel, la série existe également en manga dont la version française est proposée par Delcourt/Tonkam sous le titre Mon destin… entre les mains des femmes.

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A ne pas manquer

D'autres articles

Vous n'avez pas le droit.